Plus de

300 fiches rando

à télécharger gratuitement pour randonner en toute liberté en Provence Alpes ou ailleurs
Logo Eskapad Rando
Port-Cros
Côte Varoise
Cette randonnée se déroule dans le premier parc national français. Port-Cros est un condensé de nature bordé par les couleurs azuréennes de la Méditerranée
Moyen
11 km
5h00
toute l'année
199 m
580 m
randonnée sur l'ile de Port-Cros
Randonnée dans le parc national de Port-Cros
balade sur l'ile de Port-Cros

Accès à la randonnée

Depuis Marseille traverser Toulon et continuer sur l’autoroute A57 puis tourner à droite sur la A570 jusqu’à Hyères. Au rond point continuer toujours tout droit sur la N98 jusqu’au Lavandou. De Nice aller jusqu’à Fréjus et suivre la N98 jusqu’au Lavandou. Prendre la navette pour Port Cros au port du Lavandou.

Itinéraire de la randonnée

Préférez le sens indiqué sur la carte. Vous profiterez de la baignade l’après-midi. Depuis le débarcadère contourner la rade et prendre le chemin en direction de la plage sud que l’on atteint en 30 minutes. Continuer sur ce chemin qui après une belle montée débouche juste sous le Mont Vinaire (2H). Un petit chemin sur la droite permet d’y accéder en 5 minutes seulement. Continuer sur les crêtes jusqu’au point de vue (2H30). Prendre la direction du fortin de la vigie qu’un léger croché permet d’atteindre. Il s’agit du point culminant de l’île (199m). Revenir sur vos pas et tourner à droite pour aller jusqu’au col des Quatre Chemins (3H). Tourner à droite en direction de Port Man. Peu avant un virage en épingle, bifurquer à gauche vers la pointe de la Galère. Au carrefour suivant, aller tout droit jusqu’à la plage de la Palud (4H) où il est possible de suivre un sentier marin, à condition d’avoir emporté un maque et un tuba. Longer la plage vers l’ouest, le chemin du retour est juste après le ponton. Il permet d’accéder au fort de l’Estissac. Sous le fort, suivre le chemin qui ramène à Port-Cros (5H).
Lire la suite

Masquer le texte

Topo PDF

Carte de la randonnée

En savoir plus sur Port-Cros :

Le parc national de Port-Cros a été le premier parc national français. Il est resté longtemps le seul parc national maritime français jusqu’à la création du parc national des Calanques. Créé le 14 décembre 1963, le Parc national dont les cœurs Port-Cros et Porquerolles, occupent 1700 ha de terres émergées et 2900 ha de surfaces marins, est le plus ancien parc marin en Europe et en France. En 2012, le parc national a été réformé en profondeur. A l'issue d'une concertation avec les acteurs locaux, l'espace du Parc national se trouve totalement reconfiguré. Il comporte aujourd'hui : deux « cœurs », espaces de protection et d'accueil du public, constitués de l' île de Port-Cros et des espaces naturels propriété de l'Etat de l'île Porquerolles ainsi que leur frange marine jusqu'à une distance de 600 m, une « aire d'adhésion », espace de projet de développement durable élaboré avec les communes de La Garde, Le Pradet, Hyères-les-Palmiers, La Croix-Valmer et Ramatuelle et une « aire maritime adjacente » réplique en mer de l'aire d'adhésion, qui couvre l'espace marin au droit de La Garde à Ramatuelle et étendue jusqu'à 3 milles marins au sud des îles d'Hyères. Source : http://www.portcrosparcnational.fr/ L’histoire de Port-Cros Au carrefour d'échanges commerciaux entre différentes civilisations méditerranéennes, L’îel de Port-Cros connu, pendant l'Antiquité, une intense activité, comme en témoignent les nombreuses épaves de navires naufragés. Avec le déclin de l'empire romain, Port-Cros retombe peu à peu dans l'oubli et fut régulièrement la proie de pirates et de Sarrasins jusqu'au XVIe siècle où le Roi de France, conscient de leur intérêt stratégique, fit construire les premiers forts. Au XIXe siècle, la construction de fortifications se poursuivit par l’adaptation partielle de l’architecture des forts existants aux nouvelles techniques de combats et l’édification de petites batteries. Une usine de fabrication de soude est également construite à Port-Man. A la fin du siècle, l’agronome NOBLET défriche pour planter mûriers, vignes et artichauts et développe l’élevage de moutons et de chèvres. La forêt recule … Mais la déprise agricole des années 1950 et son classement en Parc National dès 1963 vont permettre à l’île de retrouver son couvert végétal d’antan.
Lire la suite

Masquer le texte

Votre avis - 0 Avi(s) - Note moyenne : 0/5

Aucun avis

Donnez votre avis sur cette randonnée

* tous les champs sont obligatoires

Note